génocide arménien-UN TABLEAU POUR CELEBRER LE 29 mai 1998

 

 

 

UN TABLEAU POUR CELEBRER LE 29 MAI 1998

  Un an après le vote de reconnaissance de l’Assemblée nationale de France

 

                      « 24 Avril 1915 » huile sur toile  2,03 x 1,93

Un an après le vote de reconnaissance de l’Assemblée nationale à l’occasion du premier anniversaire du vote à l’unanimité  de la proposition de loi reconnaissant le génocide arménien de 1915, « Le Comité du 24 Avril », le Regroupement des organisations arméniennes de France, a marqué ce jour historique en offrant à l’Assemblée nationale une toile représentant le génocide de 1915.

 

Cette œuvre de 2,03 m  x  1,93 m,  du peintre d’Arménie Hovhannès Haroutiounian, a été déjà exposé au Salon d’Automne de Paris en 1998. Le peintre avait  décidé, dès le 28  mai 1998, jour du vote  de l’Assemblée nationale, de réaliser  cette œuvre qui symbolise  le génocide.

 

La cérémonie de remise du tableau et de son installation a eu lieu le 1er juin 1999, à 12 heures, à l’Assemblée  nationale devant la salle de la Commission des Affaires Etrangères.

Parmi les personnalités présentes, figuraient son Excellence M.Edouard Nalbandian, Ambassadeur d’Arménie en France,

M. Jean-Paul Bret, Président du Groupe d’amitié France-Arménie,

M. Darakdjian Kh., - organisateur et donateur, M. René Rouquet,  rapporteur de la proposition de loi à l’Assemblée, M. François Rochebloine, M. Roger Meï, M. Bernard Derosier, député du Nord et questeur, qui  a prononcé le discours d’ouverture et de bienvenue au nom de l’Assemblée nationale.

 

M. Alexis Govciyan, Président du « Comité du 24 Avril », a rappelé  ensuite l’importance du vote à l’unanimité de l’Assemblée nationale et la nécessité pour le Sénat  d’en faire de même, sans tenir compte  des pressions qui s’exercent sur la Haute Assemblée.

Il a remercié l’artiste-peintre Hovhannès Haroutiounian, les donateurs qui ont participé au projet de financement du projet et les représentants du peuple qui ont voté la proposition de loi, ainsi que le peuple de France qui ne cesse de témoigner sa sympathie pour la cause arménienne.

 

M. Edouard Nalbandian a rappelé ensuite les liens séculaires  entre les peuples arméniens et français, ainsi que la solidarité et l’amitié qui les unissent depuis toujours.

Il a évoqué les Arméniens morts pour la France,  en particulier Missak Manouchian, et souligné l’accueil que la France avait réservé aux rescapés du génocide arménien de 1915, dont les citoyens français  d’origine arménienne sont en grande partie  les descendants.

M. l’Ambassadeur a joint ses remerciements à ceux du « Comité du 24 Avril », en y ajoutant ceux du peuple d’Arménie et de toute la diaspora.

La cérémonie s’est terminée autour d’un cocktail offert par l’Assemblée nationale.